09/09/2009

A.P.I.A. asbl : VOS INTERROGATIONS ET NOS RECOMMANDATIONS...

COMMUNIQUE. <><>COMMANDEZ VOS DOCUMENTS DE PREFERENCE PAR e.Mail contact@apia-senior.be <><>Votre demande pour la transmission de documents APIA asbl basés essentiellement sur l’écoute et les doléances des seniors et leurs familleswww.apia-senior.be  32 (0) 4 – 250 43 31 <><>Désignez clairement le sujet sur lequel vous informer : = = DOCUMENTS DE PREVENTION directives, conseils et solutions pour les SENIORS : accidents domestiques répertoire occasionnant blessures, invalidité et dépendance définitive = = accueils à domicile garde-malade, soins médicaux, entretien ménager, = = dépendance. = = Alcoolisme et drogues = = choisir une maison de retraite, les droits et réglementations = = cliniques hospitalisation, gratuité des médicaments, assurance, prévention santé.démences sénilité = = droits sociaux handicapés, allocations, exonérations, expertise médicale, expert de recours= = énergies droits, obligations allocations, déductions d’impôts. = = euthanasie = = justice insécurité, imprudences, procédures, plaintes, médiations, droit de visite des grands-parents ,chois d’un avocats = = locataires, droits, responsabilités bailleur et preneur, bail, état des lieux, indexation = = matière a réflexion handicaps = = maltraitances, causes, description et plaintes = = procurations financière sur compte = = mémoire souvenir, oubli et dépendance = = ombudsmans-Médiateurs, généralement gratuits = = retraite pension, cumul, prépension, préretraite, droits et avantages sociaux = = solitude dépression, stress, suicide = = succession testament, héritage, donation, don = = surendettement et responsabilité légale de filiation = = tutelle administration, gestion = = viager revenu indexé, sans frais, tout en continuant à vivre chez soi = = voiturage assis, service bénévole, emplettes handicapés, provinces-Bruxelles <><> Alzheimer accompagnement et soins = = dons d’organes Un bijou mérite-il d’être enterré ou d’aider à sauver une vie? = = euthanasie Tous ne peuvent en bénéficier, même dans les circonstances les plus désespérées. = = garde-malade a domicile dispatching jour-nuit, disséminées en provinces wallonnes-Bruxelles + Brabant Fl. = = hygiène et soins sanitaires préservent la personne âgées, le malade et leur entourage. = = soins palliatifs <<<>N.B. Nos informations sont apolitiques, non subventionnées et sans contraintes, orientées vers les complémentarités sociales et juridiques, sans remplacer une organisation subventionnée, même si notre analyse est critique et sans entrer en conflit ouvert ou en concurrence avec les entreprises commerciales (banques, assurances, tourisme, promotions) <<<>SELON SFP Economie : Pour 10.584.534 citoyens Belges et 932.161 personnes d’origine étrangère, en 2000, 1,730 millions Belges avaient plus de 60 ans et en 2050 ils seront 2,89 millions. <><>Pour 17% aujourd’hui, les plus de 65 ans représenteront 29% de la population en 2050. <><>En 2007, il y avait 1338 centenaires dont 151 hommes, pour plus de 7000 centenaires en 2050.<><> (Voir notre document assurances décès) <><>N.B. : En tapant simplement « APIA-SENIOR » sur Google ou Yahoo vous découvrirez des centaines de sites amis collaborant avec notre association Engorgement des tribunaux : MIEUX VAUT un médiateur que dix avocats. Pensez à l’environnement même pour les plus défavorisés <><> Visitez : http://www.belgopocket.be/img/BelgopocketAfficheFR.pdf <><> est par ses multiples implications et les nombreux intérêts en jeu car il est toujours lié à des problèmes familiaux et relationnelsautant qu’ à de nombreuses restrictions intitutionnelles. <><>Pour obtenir la documentation gratuite  04.250.43.31 ou contact@apia.senior.be <><>A.P.I.A. asbl Siège social 13 rue des Eglantiers B-4460 Grâce-Hollogne Cpte bancaire 000-1388577-22 = = (+ FAX (32)04-250.43.31 même le soir - GSM 0476/472.029 - Monit.belge 868695 Visitez le site web www.apia-seniors.be, l’une des dix sites les plus fréquentés en Belgique et dans 34 pays.

Commentaires

Privation de liberté PRIVATION DE LIBERTE
La mise sous tutelle et l’administration
doivent être abordées avec circonspection !
Car elle porte atteinte à la liberté de l’individu de choisir sa manière de vivre et de gérer ses biens à sa guise. Pour cela, on fait le plus souvent appel à la psychologie, qu’elle soit scientifique, empirique ou tout simplement intuitive, parfois venant d’un ignorant décidant à votre place selon ses aspirations.
En fait, la psychologie analyse votre comportement selon des critères établis par “l’analyste”, sans enquête approfondie, sans nécessairement répondre aux droits élémentaires de tout homme, de la manière qu’il veut vivre sa vie, pour autant qu’il ne porte pas préjudice aux droits d’autrui.
Rappelons que presque toujours les gens qui ont quelques biens courent ce risque qui épargne les sans domiciles fixes.
Par contre, le neurologue et le psychiatre parfois les deux à la fois, sont seuls en mesure médicalement de déceler la dangerosité d’un individu, la maladie ou la démence et parfois d’y apporter une solution provisoire ou permanente, sans nécessairement le priver de sa liberté, même si elle doit être surveillée.
Mettre une personne sous tutelle et l’enfermer pour la protéger de la violence, des abus et de la maltraitance, sans autre mobile sérieux, est proprement scandaleux. C’est une forme de paternalisme dont la victime est considérée comme la coupable. Tout autant que de l’empêcher de partager comme elle l’entend son épargne avec ceux qui lui prodiguent visites, amour, soins et serviabilité.
Car on en connaît beaucoup de ces petits vieux à qui les héritiers veulent prendre tous, sans rien donner. Sans les avoir visités depuis des années. Leur laissant même ignorer qu’ils ont des petits-enfants. Par contre ces descendants se rebifferont quand la tutelle exigera d’eux, sans justification, de partager les frais de l’entretien et des soins, allant jusqu’à leur envoyer l’huissier.
LA CAPACITE EST LA REGLE ; L’INCAPACITE EST L’EXCEPTION rappelle la Maison des Notaires de Namur.

Écrit par : Balsaux | 08/03/2010

pauvreté et saisies Pauvreté et saisies

Madame, Monsieur,
L’Office des statistiques officielles a beau déclarer que tous les Belges sont millionnaires, d’autres sources telles que SPF économie et la Prévoyance sociale rappellent qu’un belges sur cinq vit avec moins de 860 € par mois et qu’un retraité sur quatre survit sous le seuil de pauvreté. Cela sans compter les désagréments qu’entraînent chômage, maladies, divorce, séparation, pensions alimentaires, emprunts et frais bancaires. Notre intention n’est pas ici de polémiquer, mais nous estimons propice de parler des saisies qui peuvent vous dépouiller et vous mettent à la rue. Car en cela, parents et enfants sont intimement liés légalement : l’un devra payer les dettes de l’autre – même sous tutelle ou en maison de repos - jusqu’à être soi-même totalement démuni !

APIA-SENIOR tient donc gratuitement à la disposition du public âgé un document gratuit rappelant ce qui dans un ménage et les revenus est saisissable en permettant uniquement votre survie. Une matière instable répondant de plus en plus à la législation européenne de la libre circulation.
TEL. 04.250.43.31 www.apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 27/03/2010

Inquiétude justifiée
Lors de l’inscription d’un résident, six mois s’écoulent souvent avant une “éventuelle” admission en maison de repos.
Car « 47.600 lits répartis dans un peu moins de 1000 homes en Wallonie et 1.552 à Bruxelles, résume la triste équation qui caractérise votre fin de vie.
49.152 lits et pas un de plus pour environ 900.000 retraités francophones de plus de 70 ans. Car le nombre de lits disponible est fixé non pas en fonction d’un marché très florissant ; mais par l’INAMI dont les caisses, c’est bien connu, sont vides et ne peuvent financer à l’infini le nombre de lits agréés en Belgique ».

EN ATTENTE D’UNE CHAMBRE EN MAISON DE REPOS
Trop souvent dans l’anarchie la plus complète après une courte hospitalisation,
SOS Gardes-malades peut assumer provisoirement
votre accompagnement de jour et de nuit à votre domicile privé
partout dans la région de Bruxelles et dans toute la Wallonie.
Pour de plus amples informations Aides aux personnes isolées âgées rue Joseph Vrindts 2/21 4460 Grâce-Hollogne.
Téléphone 04.250.43.31 contact@apia-senior.be
Tous renseignements concernant les maisons de repos de votre région sur demande.
En annexe « vivre à domicile » et « frais d’accueil d’une personnes âgée sous son toit ».

Écrit par : Balsaux | 05/08/2011

Merci pour voptre participation à la Table de réflexion de la Ligue Wallonne de la Région de Bruxelles. Faites-nous parvenir votre adresse e!mail ; nous vous ferons parvenir régulièrement nos analyses et celles de nos locuteurs.
Bien cordialement

Écrit par : watrice Raymond | 13/08/2011

Les commentaires sont fermés.