11/09/2009

ECHANGE D'IDEES: BRUXELLES, UNE FILLE DE 20 ANS... BON ANNIVERSAIRE...

La note porte sur les 20 de la Région bruxelloise. Elle pose en conclusion trois questions : Quel statut donneriez-vous à la Région de Bruxelles ? Quelle doit être son étendue ? Quel avenir de Bruxelles ?+ + + Robert MASSART, par courriel - J'ai lu avec beaucoup d'attention le document que vous avez eu l'amabilité de m'envoyer. Bruxellois d'ascendance wallonne, je suis depuis toujours très préoccupé par le sort et par l'avenir de Bruxelles, qui est, à mes yeux, la troisième métropole de langue et de culture françaises du monde (après Paris et Montréal). + + + Je suis inquiet pour Bruxelles quand je vois l’acharnement que mettent les partis flamands pour y marginaliser l'importance de la langue française et pour tâcher d'y exercer une domination que les chiffres démentent pourtant continuellement. + + + Je suis inquiet pour les Bruxellois quand je vois qu'il est presque impossible d'y mener une réelle politique linguistique ... en faveur de la langue française ... condition pourtant essentielle pour intégrer l'énorme minorité d'immigrés dont les enfants seront les Bruxellois de demain. Enfin, je suis inquiet devant l'omniprésence arrogante de l'anglais dans le paysage de cette ville (dont les Flamands les plus nationalistes se servent - voyez notamment la Stib - pour "diluer" l'importance du français). + + + Certes, pour moi, il ne fait pas l'ombre d'un doute que la Région de Bruxelles doit s'élargir, au moins en intégrant les six communes "à facilités" et en se dotant du même coup d'une continuité territoriale avec la Région wallonne. Ce serait le minimum ! + + + Avec toute ma sympathie.+ + + Note : Le texte complet de la note peut vous être envoyé via un courier e-mail. Bien à vous.

Les commentaires sont fermés.