14/09/2009

ECHANGE D'IDEES : BRUXELLES UNE FILLE DE 20 ANS...

Serge BOSQUET, par courriel - La région bruxelloise, beaucoup y ont cru dès les années '70. Elle était comme une sorte de "répondant" à la création d'une région flamande et d'une région wallonne, prévues dès la révision constitutionnelle de 1970. Elle était aussi, consciemment ou inconsciemment dans l'esprit de beaucoup de militants francophones, un répondant au tracé arbitraire de la frontière linguistique de 1962-63. <><>Dans l'esprit de mes regrettés parents, le slogan de l'époque du FDF, "Bruxellois, maître chez toi" avait un sens. Ils y croyaient dur comme fer ... <><>Plus de trente ans plus tard, nous avons notre "région", mais pas de réelle autonomie. Nous avons quelque chose qui s'appelle "région", pour faire "joli", comme nous avons un pays qui s'appelle "Belgique", pour. faire joli, uniquement pour ne pas devoir dire qu'en réalité, nous servons uniquement à combler une assiette territoriale trop exiguë dans le chef de la Flandre. Nous servons uniquement de faire-valoir international au seul bénéfice des Flamands ... <><>Comment voulez-vous que l'on puisse encore tenir à un tel pays, à une telle région ? <><>Je n'ai pas de solution "nationale" "miracle" pour Bruxelles. Dans le meilleur des cas, je souhaite un règlement international de la question au bénéfice des populations concernées. Un règlement international qui, j'en ai bien conscience, sera infligé (par la force des choses) à la Flandre... Dans mon esprit, il s'agit clairement du rattachement de Bruxelles à la France. Je souhaite uniquement ne pas devoir faire ma valise pour la rejoindre ... xxx NOTA BENE: Le texte d el'article qui a donné naissance à des échanges d'idées peut vous être envoyé via e-mail. Demandez-le via le courriel : raymond.watrice@skynet.be

15:51 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, fdf, serge bosquet, slogan, autonomie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.