21/09/2009

ECHANGE DE REFLEXIONS SUR LE PACTE SCOLAIRE..

Echange d'idées concernant l'article de Jules Gheude, publié sur le présent blogue de la Ligue wallonne de la Région de Bruxelles; il concerne le Pacte scolaire, un article de Jules Gheude <><>Michel Colson, par courriel = Le Pacte Scolaire constitue assurément l'un des piliers de l'histoire politique belge contemporaine, <><> Néanmoins, les difficultés financières récurrentes que rencontre la Communauté française au sein de laquelle l'enseignement pèse pour plus de 75 % du budget , ainsi que la crise économique sans précédent, doivent nous inciter à réfléchir à une rationalisation au sein de l'enseignement officiel subventionné et non subentionné dans notre Communauté, non seulement pour des raisons économiques mais également pour faire évoluer positivement la qualité de notre enseignement: l'économiste Robert Deschamps des FUNDP l'a encore rappelé fort judicieusement dans un article publié dans le magazine Trends tendances du 6 juillet dernier. <><>Le FDF demeure un ardent défenseur de la Communauté française comme pouvoir organisateur en matière d'enseignement ; il estime que la régionalisation de l'enseignement serait néfaste car il est primordial que la compétence de l'enseignement soit exercée de manière identique et cohérente au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles. <><>Ne doit-on pas à cet égard prendre exemple sur l'Union européenne,qui, à l'instar des programmes Erasmus, encourage à un enseignement intégrant les jeunes des 27 pays membres de l'Union européenne? <><> A cet égard , nous estimons que le rôle joué par les provinces comme pouvoir organisateur en matière d'enseignement doit être fondamentalement repensé. <><>On ne pourra faire l'économie d'un débat structurel sur les acteurs institutionnels de l'enseignement officiel (quel niveau de pouvoir assume l'enseignement primaire et/ou secondaire?)<><>Au-delà, et dès que ce débat aura été posé, la question du réseau unique , public et pluraliste , pourra être également être posée: le FDF est preneur de celui-ci car la société évolue , les structures telles que connues dans une Belgique unitaire, telles que le Pacte Scolaire, et en dehors de toute connotation communautaire, ne sont pas figées et doivent pouvoir être adaptées au XXieme siècle dans une société aussi davantage multiculturelle

Les commentaires sont fermés.