30/09/2009

LA DEFERLANTE VERTE EST LANCEE...

… La fiscalité verte. L’arrivée des impôts au nom de la verte gouvernance. Cela ne fait plus de doute. <><>La facture d’eau sera dure à avaler pour les Bruxellois. Le prix de l’eau, à Bruxelles, va augmenter de 16 % en 2010 ! Et c’est la Région où le taux de précarité est le plus élevé ! Comprenne qui pourra ! Le fallacieux motif de la hausse du prix de l’eau : rénovation du réseau d’égouttage et adaptation du prix de l’eau. <><>Ecolo fait l’ahuri et fait le puritain ; il jure ses grands dieux que « le moment est mal choisi, que les montants sont excessifs, que le montage financier est inadéquat, qu’il y a d’autres pistes… ». Bref, une note salée selon l’expression de Evelyne Huytebroeck, ministre régionale bruxelloise de l’Environnement, Ecolo. Et la main sur le cœur : mais c’est pas la faute à moi ! C’est la faute à l’Intercommunale de Distribution d’Eau ! + + +Un autre secteur. Celui de la mobilité est dans le collimateur de Ecolo. Une hausse de la fiscalité verte sur le diesel ! Dans les accords gouvernementaux sous la pression de Ecolo. Ils passent sur la table de leur exécution. <><>Guy Vanhengel, OpenVLD, ministre fédéral du budget annonce la couleur verte et la justifie : « Le prix du diesel en Belgique est plus bas que dans les pays voisins, en particulier par rapport à l’Allemagne et les Pays-Bas. J’ajouterais que c’est un impôt vert, qui peut avoir pour effet une utilisation moins intensive de la voiture ». <><>Les divers Cabinets ministériels laissent sous-entendre que le diesel sera frappé, mais optent davantage pour faire porter l’effort budgétaire sur la prolongation de l’exploitation des centrales nucléaires et sur la contribution des banques. « On attend beaucoup du nucléaire et des banques. Et si cela ne rapporte pas assez, nous devrons envisager d’autres mesures, comme les accises du diesel, mais politiquement, ce sera plus difficile à faire passer », chuchote-t-on dans les coulisses. Ecolo veut la fermeture des centrales nucléaires Manifestement, il y a un malaise dans les rangs du politique ! <><>Bernard Clerfayt, FDF/MR, secrétaire d’Etat aux Finances, pose le débat sur la « déferlante vert » ; il lève le voile dont Ecolo souhaiterait l’envelopper. Le secrétaire d’Etat Bernard Clerfayt avance, directement et sans camouflage, dans un langage pur, une augmentation de la fiscalité verte de 20 centimes au litre ! Pas moins. Plus largement, dans les Cabinets ministériels des partis, il est question de 3 ou 4 centimes au litre de diesel. Ce qui rapporterait tout de même 250 millions d’euros ! Puisés dans les poches de qui ?... Du petit provincial, pardi ! qui a des kilomètres et des kilomètres à faire, ne fut-ce que pour conduire son gosse à l’école ou pour aller au bureau de poste. <><>Qui veut cette fiscalité verte ? <><>La fiscalité verte est incontestablement l’enfant de Ecolo, appelé pour sauver la planète ! Fidèle à sa stratégie, Ecole se dit outré du « détournement de la pensée » lorsqu’on entre dans le concret. <><>Evelyne Huytebroeck, Ecolo, ministre bruxelloise de l’Environnement, dénonce le détournement de l’objectif : « On tue la fiscalité verte à force de faire des sorties tout à fait isolées. Un jour, ce sont les accises sur le diesel, un jour les voitures de société, puis c’est le péage urbain… pour combler les trous d’un budget… Ce n’est pas, selon moi, l’objectif d’une fiscalité environnementale… Celle-ci doit faire l’objet d’une réflexion globale… Les objectifs doivent être environnementaux ; il faut essayer que cette fiscalité verte remplace d’autres taxes moins justes ou plus polluantes…Il faut pénaliser un comportement polluant pour lequel, il aurait une alternative,… Il faut…. <><> Causer, causer, pour faire porter le chapeau par d’autres ! <><>Ainsi que l’écrit David Coppi, journaliste, dans le quotidien Le Soir du mercredi 30 septembre 2009, en conclusion de son article « Pentapartite, Olivier, que ça chauffe ! : « En somme, on attend d’un côté comme de l’autre, un « Clerfayt » qui tiendrait bon ». <><>Un langage cristallin ouvert à une discussion opaline.

Les commentaires sont fermés.