06/10/2009

BELGIQUE : UN PLAN DE PAIX POUR 30 ANS...

... Un grand armistice. C’est le vœu de Charles-Ferdinand Nothomb, ancien président du PSC, exprimé dans un livre intitulé « Un plan de paix pour la Belgique », édité aux Editions Racine. Un essai de 180 pages pour dire à la gent politique belge : « on est au bout de la polarisation... Le système traditionnel du dialogue de Communauté à Communauté est à bout de souffle ! » <><>« Mon plan à moi, dévoile Charles-Ferdinand Nothomb, n’a qu’une importance limitée ; ce qui compte, c’est que ça fasse réfléchir, que d’autres plans voient le jour ». <><>Une profession de foi postunitariste avant la mise sur chantier de l’énième réforme de l’Etat ! Un rappel nostalgique du passé où l’on se parlait, où l’on discutait. C’est ce que souligne Christian Laporte, journaliste à la Libre Belgique, dans son interview de Charles-Ferdinand Nothomb : « Il est important de se mettre à table entre hommes de bonne volonté, comme ce fut le cas il y trente ans, en 1979, pour le Pacte d’Egmont, qui avait échoué à la fin mais où l’on avait été très loin dans les discussions entre Belges, et cela avec, dans les négociations, des partis comme la Volksunie et le FDF ».<><>Des propos nullement contredits par Wilfried Martens, ancien Premier ministre CVP, actuellement CD&V : « Les présidents des partis flamands et francophones ne se parlent plus, ils ne se connaissent pas, ça ne va pas... En quelque sorte, heureusement pour notre pays qu’il y a eu la crise financière et économique, ce qui a permis une prise de conscience d’autres réalités, et ouvre peut-être une possibilité de dialogue... » <><>Mais que dire alors de l’empressement de Herman Van Rompuy, CD&V, Premier ministre, à s’éclipser, soucieux, semble-t-il, de ne pas prendre une position qui déforcerait son parti dans les prochaines négociations institutionnelles ? Un CD&Vlaams, dont l’objectif, il ne s’en cache plus, est le confédéralisme avec une Flandre dominatrice.

Les commentaires sont fermés.