09/10/2009

DU FIN FOND DE LA WALLONIE JUSQU'A BRUXELLES...

Une concrétisation d’engagements. Un zéphyr souffle et nous apporte espoir et espérance : un vent d’éthique. <><>Rudy Demotte, PS, ministre-président de la Région wallonne et de la Communauté française, et Charles Picqué, PS, ministre-président d la Région bruxelloise, nous avaient promis au moment de l’installation de leurs gouvernements « de mettre de l’ordre » dans la gouvernance. Ils sont de parole ; ils disposent des textes à mettre aux votes avant la fin de l’année. <><>« Les mesures adoptives ne sont pas exhaustives, souligne le ministre-président Rudy Demotte. Le chantier demeure ouvert aux propres permanents ». Une déclaration que partage Charles Picqué. <><>De quelles mesures s’agit-il ? <><>1. Côté wallon : = = - limitation au Parlement wallon du nombre de députés détenant un mandat de bourgmestre, d’échevin et de président de CPAS ; = = - à partir des régionales de 2014, la possibilité de cumul sera limitée à un quart de chaque groupe. Faire un choix obligatoire ;= = - d’ici 2018, un cumulard pourra se mettre en règle en se déclarant « empêché ». = = 2. Côté wallon et Communauté française : = = - les rémunérations des administrateurs publics, des gestionnaires publics et des commissaires de gouvernement seront balisées. La somme des rémunérations ne pourra excéder 50 % de l’indemnité parlementaire ; = = - lesdites fonctions seront marquées du sceau d’incompatibilités ; = = - le nombre de mandats publics ne peut excéder trois ; = = - à partir de 2012, un membre du collège communal (bourgmestre, échevin et président de CPAS) ne pourra être membre permanent d’un organe de direction d’une intercommunale à laquelle sa commune est liée. De même, les hauts fonctionnaires régionaux ou communaux, les directeurs généraux d’un organisme d’intérêt public ne pourront être membre d’un collège communal ; = = - un organe de déontologie, composé de six magistrats et de six anciens politiques, contrôlera le respect desdites règles. = = 3. Côté bruxellois := = - les ministres et les secrétaires d’Etat ne pourront exercer une autre profession ou percevoir un salaire autre que celui de ministre ou de secrétaire d’Etat ; = = - une Commission de déontologie vérifiera les risques de conflit d’intérêts pour les ministres, députés, élus locaux... = = Le zéphyr restera-t-il constant ?

15:47 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zephyr, rudy demotte, charles picque, cpas, college communal |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.