01/12/2009

LA SOLIDARITE DES BELGES - UNE ENQUETE DE DOUWE EGBERTS...

L'agence de presse BELGA MEDIA SUPPORT rapporte que l'enquête de Douwe Egberts sur le sentiment de solidarité des Belges indique que 99 % des Belges sont prêts à soutenir une bonne cause <><>Bruxelles, le 1 décembre 2009 – En décembre, Douwe Egberts et les Banques alimentaires organiseront la douzième édition de l’action « Café pour tous » qui remporte un franc succès chaque année. Le principe est très simple : pour chaque paquet de café vendu durant le mois de décembre, Douwe Egberts offre 2 tasses de café aux Banques alimentaires. Au cours des onze dernières années, ce sont ainsi près de 500 tonnes de café Douwe Egberts qui ont été distribuées, soit l’équivalent de 100 millions de tasses de café. Dans le cadre de l’action qui se tient cette année, Douwe Egberts a évalué, en collaboration avec Belga Press Agency, le sentiment de solidarité des Belges et est parvenue à quelques conclusions étonnantes. <><>Le Belge veut surtout soutenir des personnes proches, de son entourage<><>Cette étude révèle tout d’abord que les Belges ignorent combien de personnes dans le besoin vivent dans leur entourage. Seuls 30 % savaient qu’environ 1 personne sur 100, soit 115.000 Belges, ont eu recours aux Banques alimentaires l’année dernière, ce qui correspond à peu près à la population de la ville de Bruges. <><>La moitié des personnes interrogées pense qu'en réalité, la situation est bien meilleure et part du principe que notre pays compte moins de pauvres. « Ce sont surtout les chômeurs, les parents isolés et les pensionnés qui courent un plus grand risque de passer sous le seuil de pauvreté. De plus, ces derniers temps, en raison de la crise économique, nous assistons à une augmentation du nombre de ménages qui ont des difficultés, voire de grandes difficultés à boucler les fins de mois », explique le Professeur Piet Bracke, chef du groupe d'experts en sociologie à l'Université de Gand.<><>Un des résultats les plus frappants de l’enquête réside dans le fait qu’une vaste majorité (88%) préfère soutenir une bonne cause en Belgique plutôt qu'à l'étranger. Même si les personnes interrogées sous-estiment le nombre de personnes défavorisées en Belgique, trois quarts (77%) de ces 88% se rendent bien compte cependant que la pauvreté en Belgique est un problème important et aident donc de préférence quelqu'un de leur entourage. Une étude récente montre également qu’1 Belge sur 7 est pauvre et que le nombre de Belges faisant appel aux Banques alimentaires augmente chaque année : de 70.000 en 1995, leur nombre est passé à 115.000 en 2009...

Les commentaires sont fermés.