14/12/2009

BHV : UNE REEDITION DU LACHAGE DES FOURONS ? ...

Les déclarations de Philippe Moureaux, PS, président de la Fédération PS de Bruxelles, Vice-Président du PS fédéral, et de Jean-Claude Marcourt, PS, ministre régional wallon, auxquels est venue se joindre Laurette Onkelinx, PS, vice-Première ministre, ministre fédérale, sont claires : le PS admet la scission de BHV, même s’il les tempère par quelques molles conditions. Le coup des Fourons repassé à la Périphérie bruxelloise. Les deux territoires ont une similitude politique : les deux ne sont pas socialistes ; les Fourons à majorité stable sociale-chrétienne, la Périphérie bruxelloise à majorité stable libérale-sociale chrétienne. Pour le PS, c’est simple : il faut éliminer de Bruxelles-Capitale les communes extérieures qui rapportent un nombre de voix appréciable aux partis politiques rivaux. La particratie.<><>Les politiques socialistes ne sont pas cependant sans savoir que la scission de BHV entre dans la logique d’indépendance brandie par la Flandre pour faire pression sur les tenants de la Belgique une et indivisible, leurs plus fidèles partisans, collaborateurs dans leur politique expansionniste. Les Flamands ont encore besoin de ces naïfs francophones car la Wallonie n’est pas encore d’une manière irréversible « carpocapsée » par la larve du papillon flamand. Mais ça progresse : les classes d’immersion linguistique en néerlandais se multiplient, la flamandisation des institutions publiques progressent lentement mais sûrement, le bilinguisme néerlandais-français s’impose dans les esprits de la classe politique wallonne…<><>Le beau rêve des Wallons repliés sur la Wallonie s’évanouira quand le fruit « Wallonie » sera bien colonisé par le carpocapse flamand ; la Flandre tranchera : flamandisation généralisée. Le flamand leur sera imposé ; ils subiront le même sort que les Fouronnais et que les francophones de Bruxelles et de la périphérie bruxelloise : s’adapter, abandonner son identité française ! Les Flamands auront réalisé leur objectif : la reconstitution des Pays-Bas du Sud unilingues néerlandais ! Les Wallons n’auront plus que leurs yeux pour pleurer sur leurs illusions autonomistes perdues ! <><>Que les Wallons autonomistes soient persuadés que l’indépendance de la Wallonie passe par la bataille de la Senne !

Les commentaires sont fermés.