28/12/2009

ECOLO - GESTION DES EAUX USEES DE BRUXELLES-NORD...

Une histoire loufoque. En fait le problème du bon fonctionnement de la station d’épuration des eaux de Bruxelles est connu depuis plus d’un an ! Il est question maintenant d’une éventuelle faillite de l’installateur de la station ! Une saga, en perspective ? <><>Quoi qu’il en soit, les propos maladroits de la co-présidente de Ecolo, Sarah Turine, arrachés de leur contexte, ont déchainé les humeurs des partis politiques flamands. La co-présidente reprochait au politique flamand d’exagérer le problème « pour dénigrer Bruxelles ». Crime de lèse-majesté ! <><>Même les amis flamands de Ecolo, les Groen, y vont d’un communiqué qui n’est pas piqué des vers : « Nous sommes abasourdis ; nous nous distancions non pas à 80 % ni à 90 %, mais bien à 100 % des propos tenus ». <><>Et les co-présidents écologistes, Jean-Michel Javeau et Sarah Turine, au cours de leur « mise au vert » à Champion, se voient contraints de présenter leurs excuses dans un communiqué, en substance : « Si des propos ont été compris comme minimisant la catastrophe écologique, Ecolo présente ses excuses ». <><>Cela, bien entendu, n’apaise pas la Flandre ; elle estime que la ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck, Ecolo, fait preuve de désinvolture dans ce dossier « pourri » par les effluents. Or, la ministre Evelyne Huytebroeck avait spécialement créé une société, la « Société bruxelloise de la Gestion de l’Eau », dirigée par un Ecolo, Philippe Debry, pour veiller à la bonne application du contrat de gestion de la station d’épuration ! <><>Négligence ou pas des services de la Ministre de l’Environnement ? Une analyse en profondeur est en cours par le Parlement bruxellois. Le résultat de l’analyse sera connu le 12 janvier prochain lors de la réunion de la Commission de l’Environnement.<><>En attendant, il est permis de s’étonner de la manière dont le dossier est géré par Ecolo. Pas de différence dans le suivi avec ce qui se passe dans les autres partis politiques que Ecolo ne se faisait pas faute cependant de critiquer ! Vous avez dit changement de mode de gestion ? Dans le concret, dans la réalité, on ne surfe pas sur les émotions !

14:36 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ssarah turine, ecolo, surfe, eouration, eaux |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.