04/01/2010

LE CREDO 2010 DE LA LIGUE WALLONNE DE BRUXELLES REGION...

La défense de la langue est liée à la défense de la liberté. <><> Maurice Zermatten + + + DEFENDRE LA LIBERTE + + + Ensemble, faisons savoir à nos édiles politiques qu’ils doivent tenir bon et qu’ils ne doivent pas accepter de nouveaux compromis qui ne seront que de nouvelles avancées flamandes vers la flamandisation généralisée de la Belgique, objectif numéro du flamingantisme. Dénonçons une flamandisation mise sur rail, dans un premier temps, par la création de classes d’immersion linguistique en néerlandais et par le mirage de la connaissance du néerlandais pour l'obtention d'un emploi, et, dans un second temps, par l’apprentissage obligatoire du néerlandais. La colonisation de Bruxelles et de la Wallonie. <><>Ensemble, voulons : un fédéralisme de coopération ; une Région de Bruxelles à part entière, étendue à son hinterland socio-économico-culturel ; une Région wallonne et une Région bruxelloise fortes et brillantes véhiculant une image de battantes, de fierté, de courage ; une union politique, culturelle, économique et financière, étroite entre Bruxelles et la Wallonie ; le meilleur pour la Wallonie et pour Bruxelles. <><>Ensemble, impliquons-nous ; participons aux lignes d’action ci avant tracées ; tirons la Wallonie et Bruxelles vers le haut. La Wallonie et Bruxelles ont besoin de notre capacité de mobilisation et d’imagination. Invitons nos connaissances à adhérer à la Ligue wallonne de Bruxelles ; diffusons son site et son blogue. <><>Ensemble, définissons une nouvelle donne ; reprenons la main ; cessons de nous accrocher à l’Etat fédéral belgo-flamand ; préparons la mise en place de l’autonomie de l’Espace Wallonie-Bruxelles ; soyons des Wallons et des Bruxellois fiers de notre identité, sans complexe.

Commentaires

La Belgique francophone est une utopie Nous assistons à une occupation progressive des Flamands de ce pays créé artificiellement en 1830, devenu une caricature d'état fédéral. Caricature car les régions wallonnes et bruxelloises n'auront jamais qu'une autonomie restreinte, le parlement fédéral étanr majoritairement flamand.

La seule solution de sortie de cet esclavage est celle proposée par le RWF et le RBF. Evidement Bruxelles, Région de France, sous les lois de la République, si cela a de la gueule, veut dire une seule langue nationale, le Français et la protection des langues régionales. Mais sera-ce vraiment un drame ?

Écrit par : René G. Thirion | 05/01/2010

La Belgique francophone est une utopie Nous assistons à une occupation progressive des Flamands de ce pays créé artificiellement en 1830, devenu une caricature d'état fédéral. Caricature car les régions wallonnes et bruxelloises n'auront jamais qu'une autonomie restreinte, le parlement fédéral étanr majoritairement flamand.

La seule solution de sortie de cet esclavage est celle proposée par le RWF et le RBF. Evidement Bruxelles, Région de France, sous les lois de la République, si cela a de la gueule, veut dire une seule langue nationale, le Français et la protection des langues régionales. Mais sera-ce vraiment un drame ?

Écrit par : René G. Thirion | 05/01/2010

La Belgique francophone, une utopie Un avis très pertinent. Nous formons le voeu en cette période de présentation des voeux de Nouvel An que les dirigeants des groupements wallons se réunissent autour d'une table ovale et se mettre d'accord sur une politique commune pour la sauvegarde de la Wallonie et de Bruxelles, leur langue et leur culture françaises.

Écrit par : WATRICE Raymond | 08/01/2010

Les commentaires sont fermés.