06/01/2010

EDITORIAL DE GERARD COLLOMB, MAIRE DE LYON…

LA BASE DU SOMMET + + + Après le sommet de Copenhague, les grandes agglomérations peuvent se dire qu’elles ont bien fait, elles, de prendre leurs responsabilités. <><>Sources importantes d’émission de gaz à effet de serre (GES), les aires urbaines sont aussi le territoire et l’échelle pour conduire collégialement les actions nécessaires à leur réduction. Actions que le Grand Lyon et la Ville ont engagées depuis plusieurs années, comme d’autres métropoles en Europe et, fort heureusement, dans le monde. De sorte que dès 2005, notre agglomération a pu se fixer de nouveaux objectifs en adéquation avec ceux de l’Europe. <><>Depuis lors, le Grand Lyon s’est doté d’un Plan climat dont la première étape, le diagnostic, est prêt. Il met en lumière la responsabilité partagée de la collectivité, de nos entreprises et de nos concitoyens. Nous savions tous désormais qu’il n’y a pas de responsabilité unique, ni de solution unique. Et qu’il faut jouer collectif. Aussi nous travaillons à la deuxième étape de notre Plan, la gouvernance, qui va permettre, à l’échelle de la métropole, ce que le sommet de Copenhague n’a pas pu concrétiser à l’échelle mondiale : travailler collectivement, de façon cohérente et équitable, pour repenser nos modes de vie, de déplacement, de production et de consommation. <><>Abordons cette perspective comme un défi exaltant à relever ensemble, non comme une ère de contraintes. Faisons de cette démarche partenariale une source de libertés et de solidarités. Et de l’urgence, un stimulant pour la créativité et l’innovation. Toutes choses qui auraient dû être à la base du Sommet. Cette base que chacune et chacun, en tant que citoyen d’une grande agglomération responsable, nous représentons. <><>Ainsi 2010 est une année charnière de notre action commune pour la préservation du climat. Rassemblés autour d’une cause, qui doit nous inspirer espoir et enthousiasme, il nous est impossible de régresser. Pour notre futur, celui de nos enfants, nous ne pouvons, nous ne devons que progresser. Voilà de quoi passer outre la morosité ambiante, dépasser nos difficultés du moment, aider ceux qui les subissent le plus durement à les surmonter pour qu’ils prennent leur part de cette grande cause. + + + Lyon citoyen, n° 81 janvier 2010, mensuel édité par la Ville de Lyon. Site : www.lyon.fr Courriel : lyoncitoyen@mairie-lyons.fr

15:58 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon, sommet, plan climat, copenhague, collectif |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.