25/01/2010

LA BELGIQUE UNE ERREUR DE L'HISTOIRE ?

Extrait de la conférence, en condensé, donnée à Perpignan, France, par André Libert, président du Rassemblement Wallon. <><>… La Flandre entend tout flamandiser et s’approprier tout ce qui est sur son sol et auquel nous avons largement contribué, tels le Centre atomique de Mol, le Jardin botanique national de Meise, l’aéroport national de Zaventem… <><>Or, une enquête de l’université flamande de Bruxelles, VUB, demandée par Bert Anciaux, Vlaamse Progressisten, nationaliste flamand de gauche, donne 94 % de Bruxellois pouvant s’exprimer en français ; deuxième langue parlée à Bruxelles, l’anglais ; troisième langue, l’espagnol. Il reste peu de place pour le néerlandais. <><>Un récent sondage de l’officielle VRT, radio télévision flamande, donne 62 % de Flamands qui estiment que le fédéral belge dessert la Flandre. <><>Le 13 décembre 2006 à la télévision officielle RTBF, radio-télévision belge d’expression française, une fausse actualité exceptionnelle fit grand bruit : la Flandre quittait la Belgique. 85 % des auditeurs wallons et francophones y crurent durant un quart d’heure, se téléphonant, s’interpellant ; l’affaire semblait plausible, notre inconscient s’y attend donc. <><>Rappelons quelques dates récentes bien flamandes : - Décembre 2006 : le wooncode, code du logement flamand, pas de logements sociaux aux non-Flamands – Avril 2007 : Marino Keulen, libéral flamand, refuse de nommer trois bourgmestres francophones élus en 2006 – Juin 2007 : Grammont, pas de minimex, minimum social, pour les francophones – Septembre 2007 : Halle, amendes pour les panneaux en français – Octobre 2007 : Les Flamands votent par un coup de force la scission Bruxelles-Hal-Vilvorde à la Chambre – Décembre 2007 : la Flandre décide de l’inspection des écoles francophones de la périphérie par des inspecteurs flamands. Quelle langue parle-t-on à la maison, mon enfant ? … Afin de vérifier l’inspection ! Cela rappelle l’inspection scolaire de Vichy destinée à débusquer les enfants juifs grâce aux prières – Mars 2008 : Vilvorde ou Vilvoorde, pas de logement pour les francophones – Mai 2008 : Zaventem, pas de terrain pour les francophones – Juin 2008 : Overijsse, appel à la délation envers ceux qui s’obstinent à utiliser le français, avec ouverture d’un bureau de dénonciation, même pour l’anglais. C’est une politique de purification qui passe aussi par les musées, les sites tel le Zwin…

Les commentaires sont fermés.