01/02/2010

HUMANITE : L'EVOLUTION DES ESPECES...

Le mystère de l’évolution des espèces a depuis des siècles préoccupé le monde scientifique. Un pas de géant dans la connaissance fut fait par la publication le 24 décembre 1859 d’un ouvrage « Sur l’origine des espèces ». Un certain Charles Darwin, naturaliste et théologien, y développait « une théorie sur l’évolution par la sélection naturelle fondée sur la compétition au sein des espèces pour la survie ». Une bombe. <><>En substance, Charles Darwin posait trois principes : 1. Depuis toujours la faune et la flore ont évolué ; 2. Les lignées présentent d’innombrables variations de détails ; 3. La sélection naturelle est si rigoureuse que la moindre variation utile fait triompher la lignée qui la possède. <><>Charles Darwin place l’humain au niveau de l’animal. Dans un ouvrage « La lignée humaine » qu’il publie en 1571, douze ans après sa théorie sur l’évolution des espèces, il affirme que l’homme descend du singe. Il s’écarte ainsi de la pensée de l’Eglise qui affirme que l’homme a été créé par un Etre Suprême, Dieu, créateur du ciel et de la terre. Il n’est donc pas étonnant que l’Eglise fut la plus violente dans la constatation. Et, il faut attendre octobre 1996 pour que le pape Jean-Paul II admette que « la théorie de l’évolution est plus qu’une hypothèse ».<><>Après Darwin, peut-on encore croire en une vie éternelle ? Où peut-on situer le passage de l’état animal, être non doté d’une âme, à l’état humain, être doté d’une âme ? Selon Jean Bricmon, physicien, professeur de physique théorique à l’UCL : « Il est difficile de copier-coller la théorie de l’évolution sur une vision religieuse où l’homme est séparé de la nature. Il faut que l’âme ou la vie éternelle aient été données à un moment précis aux premiers hommes, étant entendu alors que leurs parents n’étaient que des animaux ; c’est possible, mais arbitraire. Ou bien toutes les formes de vie peuvent-elles bénéficier de la vie éternelle ? Je pense que toute la vision de l’évolution entre en contradiction avec les enseignements de la religion ».<><> Avant Jean-Paul II, le pape Pie XII, dans une Encyclique Humani genelis publiée en 1950, avait entrouvert les portes de la validation de la théorie de Darwin. Elles se sont un peu plus entrouvertes avec Jean-Paul II. Mais la question reste toujours pendante.

Commentaires

Corruption et pas évolution Selon Maria Valtorta il y a eu des hybrides homme animal et pas une évolution des singes à l'état d'hommes.
Selon A.C.Emmerich aussi.

Écrit par : Poitras | 13/02/2010

Lisez la p.307 du Cahier 1945-50 de Maria Valtorta.

Écrit par : Poitras | 06/02/2012

Les commentaires sont fermés.