03/02/2010

ASSURANCES : IL FAUT... IL FAUT...

On le sait maintenant : aucune obligation aux propriétaires d’immeubles et aux locataires de souscrire une assurance incendie. Il a fallu l’ampleur du drame de Liège pour réveiller les responsables politiques de la vie citoyenne. Cependant, des incendies, des effondrements d’immeubles… ont lieu couramment… Un souffle d’émotion … Puis le ronron du quotidien. + + Au lendemain du malheur de Liège, le politiques se sont mis a sonné le tocsin : « Il faut, il faut », « Il faudrait, faudrait … » une législation obligeant les propriétaires et les locataires à souscrire une assurance incendie. 180 ans après la fondation de la Belgique ! + +Didier Reynders, MR, ministre de la tutelle du secteur des assurances, « se dit prêt à faire avancer les choses et à déposer un projet de loi ». il est suivi par le député fédéral MR, Olivier Hannal sur les antennes de Bel-RTL : « Il faut combler ce vide. Ce qui s’est passé à Liège le démontre très bien ». Mais il faudra qu’une Commission parlementaire examine le problème, qui… et qui… + +Ce n’est pas pour demain. La couverture du champ des responsabilités éventuelles est très large. Ce que souligne la procureure de Liège, Danièle Reynders, dans une réponse à une question d’un journaliste : Soit il s’agit d’un accident, soit d’un acte volontaire, soit d’un acte involontaire par défaut de prévoyance ».+ +Il faudrait…il faudrait…Le secteur des assurances n’est pas tellement chaud. ; il sait qu’il devra constituer et alimenter un fonds d’indemnisation intervenant dans le dédommagement des victimes des sinistres provoqués par des personnes non assurées. Le porte-parole d’Assuralia, Wauthier Robyns, est prudentissime : « Nous allons examiner les propositions qui sont faites et réfléchir à la question. Pour l’heure, je n’ai pas reçu de mandat des membres d’Assuralia pour répondre à cette question. Il faudra voir quelle forme on veut donner à cette assurance obligatoire, comment on va contrôler son respect… ». + +Une assurance « mille périls ». Il faudra, faudra…

Commentaires

Suffit de voir le nombre de bagnoles sans assurance obligatoire pour déjà s'imaginer le nombre de logements sans assurance occupants car les proprios, avec le cadastre, sont dans la ligne de mire. De nouveau les proprios, ces sales profiteurs !

Écrit par : Karl | 03/02/2010

Les commentaires sont fermés.