03/02/2010

COMMUNAUTE GERMANOPHONE : NOUVEAU PRESIDENT DU PARLEMENT

COMMUNIQUE TRANSMIS PAR BELGA MEDIA SUPPORT + + +Nouveau président du Parlement de la Communauté germanophone Ferdel Schröder (PFF) est le 9e président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique. Le 1er février 2010, le Parlement, réuni en séance plénière à Eupen, l’a élu avec 13 voix sur les 25 possibles. Schröder succède ainsi à Louis Siquet (SP), qui a été élu sénateur de la Communauté lors de la même session, et a immédiatement démissionné de son poste de président du Parlement. + + Le candidat des partis de l’opposition, Karl-Heinz Braun (Ecolo), a recueilli 12 voix. + + Un grand défi + + Dans son discours d’investiture, le nouveau président du Parlement a souligné qu’il considérait sa fonction comme le plus grand défi de sa carrière politique. Il a rappelé que la Constitution belge avait conféré à la Communauté germanophone des possibilités insoupçonnées de forger son destin, dont les générations précédentes n’auraient jamais osé rêver : la protection de la langue maternelle et de la culture, la promotion du multilinguisme, un parlement directement élu, un gouvernement propre, un arrondissement judiciaire propre. On ne soulignera jamais assez à quel point le bon fonctionnement du Parlement, les débats qui y sont menés et les décisions qui y sont prises sont importants pour la vie quotidienne des gens qui vivent dans la Communauté germanophone. À la fin de son discours, Schröder a demandé à l’audience de respecter une minute de silence en l’honneur des victimes des récentes catastrophes dans le monde, et particulièrement du tremblement de terre en Haïti et de l’explosion qui a eu lieu à Liège. + + +Respect et humilité + +Dans son discours d’adieu en tant que président du Parlement, Louis Siquet a souligné que cette fonction était le symbole de la large autonomie dont jouissait la Communauté germanophone en Belgique. C’est pourquoi elle mérite le respect de la population et de l’humilité de la part de celui qui l’occupe. + + En qualité de sénateur, Siquet succède à Berni Collas (PFF) à la 2e chambre du Parlement fédéral. C’est son deuxième mandat de sénateur, en effet il a déjà représenté la Communauté germanophone entre 1999 et 2004 à Bruxelles. Le candidat présenté par l’opposition, Herbert Grommes (CSP) a obtenu 12 voix. Collas, sénateur sortant également proposé, a renoncé à une nouvelle candidature.

Les commentaires sont fermés.