08/03/2010

FORUM DE LA LIGUE WALLONNE DE BRUXELLES : LE POINT SUR BHV

Christophe VERBIST - Cabinet de la présidence du FDF, par courriel -Dans l’attente des propositions qui devraient être formulées par M Dehaene, le FDF est dans le même état d’esprit qu’en 2005 et de l’accord avorté du 10 mai de cette année-là. = =Le FDF avait alors contribué grandement à la conclusion d’un accord qui a échoué à cause de la sortie des négociations de Spirit. = =Aujourd’hui, deux possibilités existent pour résoudre l’équation BHV : soit par la Communauté française, soit par l’élargissement territorial de la Région de Bruxelles. = =Par la Communauté française, il s’agirait d’un « élargissement indirect » en conférant à celle-ci des compétences pleines et entières à l’égard des communes à facilités en matière plus particulièrement d’enseignement et de culture, ce qui nécessite une révision de la Constitution. = =La procédure est donc juridiquement assez lourde. = = Le FDF se veut preneur de toutes propositions mais celles-ci doivent formuler des compensations significatives pour les Francophones de la périphérie. = =En tout état de cause, le FDF refusera toute formule qui accorde une scission de l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde contre un énième bétonnage des facilités linguistiques ou un refinancement conséquent de la région bruxelloise.Le FDF maintient donc sa ligne de conduite prioritaire relative à l’élargissement de Bruxelles = =Le FDF considère que le débat sur BHV implique une logique territoriale de compromis : les communes à facilités à tout le moins doivent pouvoir « sortir » d’une manière ou d’une autre de Flandre pour assurer l’hypothèse éventuelle d’une pacification communautaire durable.

Les commentaires sont fermés.