29/03/2010

CONSEIL DE LA JEUNESSE : UN COUP MONTE ?

LA CONFERENCE DE PRESSE DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA JEUNESSE NE SERAIT-ELLE QU’UN COUP MONTE ? + + +Coup de théâtre. La conférence de presse du Conseil supérieur de la Jeunesse, CSJ, ne serait qu’un coup monté par le Cabinet du ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, CD&Vlaams. <><>« Selon plusieurs membres du Conseil supérieur de la Jeunesse, rapporte Martine Vandemeulebroucke, journaliste, dans le quotidien Le Soir du vendredi 26 mars 2010, « le but était de faire croire que le ministre avait la magistrature derrière lui ». Interrogé, le Cabinet du ministre est évasif ; il se limite à dire que « la communication sur les avis du CSJ a été faite en accord avec le CSJ et le ministre ». <><>Les membres francophones du CSJ ne décolèrent pas ; réunis en urgence, le mardi 23 mars, ils déclarent : « C’est une véritable atteinte à l’indépendance du Conseil supérieur de la Jeunesse. Il a été créé pour marquer l’indépendance de la magistrature à l’égard du pouvoir politique ». <><>Le député Eric Libert, MR/FDF, parle ni plus ni moins d’une « OPA » sur le CSJ et annonce son intention d’interpeller le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, en commission de la Justice : « Le ministre tente de faire passer son idée d’un arrondissement judiciaire par province et fait appel à son ancien chef de Cabinet, Cédric Visart de Bocarmé », souligne-t-il. Affaire à suivre.

Les commentaires sont fermés.