19/04/2010

L'APOTHEOSE DE LA FLAMENPOLITIK...

Conçue pendant la Grande Guerre 1914-1918 par le Mouvement flamand avec l’appui de la Chancellerie allemande, la Flamenpolitik dessinait la nouvelle Belgique en deux Etats : la Flandre avec Bruxelles comme capitale, et la Wallonie centrée sur Namur. <><>Le Mouvement flamand va-t-il vivre l’apothéose de son action dans les tout prochains jours ? Sans doute. La Flandre va déjà de l’avant ! Elle projette au grand jour son « Start Plan », dit « Plan Yves Leterme » du nom du concepteur lorsqu’il était ministre-président du gouvernement de la Région flamande – actuellement Premier ministre fédéral – <><>Nous avons, à l’époque, attiré l’attention du monde politique francophone sur le danger que le projet flamand représentait pour Bruxelles en ouvrant la voie au « Grand Bruxelles » prévu dans la Flamenpolitik ; nous l’avons régulièrement rappelé.<><>Qu’est-ce que le « Start Plan » ou « Plan Leterme » ? C’est un projet qui a pour objectif majeur de transférer les sièges sociaux des entreprises établies à Bruxelles vers une zone de bureaux accolée à l’aéroport de « Bruxelles National », en Région flamande. Conséquemment, un transfert total des recettes fiscales vers la Flandre ! <><>Vu du bout de la lorgnette belgicaine, le « Plan Leterme » a sa pertinence ! Il revitalise une zone économico-industrielle dévastée ; il désengorge Bruxelles de bureaux obsolètes ; il améliore la fluidité du trafic routier ; il permet au port d’Anvers, seulement accessible aux bateaux de petits tonnages, de maintenir une certaine activité, dangereusement concurrencée par l’arrivée sur le marché du transport maritime de navires marchands de haut tirant d’eau ; il sauve la Belgique… <><>Vu du bout de la lorgnette flamande, c’est l’apothéose de la Flamenpolitik : la constitution d’un Etat flamand florissant, centré sur Bruxelles et ouvrant à l’Allemagne une fenêtre sur les océans – à rapprocher des assauts allemands contre la Grèce visant l’ouverture d’une fenêtre sur la Méditerranée -, ainsi que la reflamandisation de Bruxelles par la possibilité de l’application des décrets réservant les logements aux Flamands, par l’imposition du bilinguisme dans les activités de la vie courante, par la flamandisation de l’enseignement scolaire …Vu du bout de la lorgnette du Francophone attaché à sa langue et à sa culture françaises, c’est la désolation. La mort du français en Belgïe.

15:03 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : start plan, flamenpolitik, lorgnette |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.