21/05/2010

LE VRAI COUT DE LA SCISSION BHV...

POURQUOI L'OLIVIER PS-CDH-ECOLO LACHE-T-IL BHV ? PAR INTERET ELECTORAL…par Philippe SMITS = = = Les Flamands sont-ils les seuls à vouloir la scission de BHV ? Non, bien sur. Laurette Onkelinx et Philippe Moureaux pourraient également trouver un intérêt à lâcher ces Francophones de la périphérie qui votent à plus de 51 % pour le MR.On remarque un affaiblissement de la part du PS et du CDH qui ne cessent de "taper" sur le MR, le seul parti à exiger la conservation des droits linguistiques, judiciaires et électoraux des habitants francophones et néerlandophones de la périphérie. Quant à ECOLO, il est très clairement tiraillé entre la solidarité au Front francophone et son engagement vis-à-vis de Groen. Jadis Ecolo n'a pas toujours joué la carte de l'Union des Francophones (UF) et a encouragé son électorat à voter Groen. Pas juste par sympathie pour Groen, mais bien parce que Groen n'atteint pas tout seul le seuil d'éligibilité dans le Brabant flamand. En clair, mais il ne faut pas le dire trop haut, voter Groen en périphérie est un "vote perdu et inutile" alors qu'avec quelques voix francophones vertes, cela donne à Groen une chance supplémentaire d'émerger. D'ailleurs dans les négociations, Ecolo soutenait Groen dans sa demande de voir le seuil de 5 % disparaître. + + +Mais quelle est la sociologie électorale en périphérie bruxelloise ? + + Il y a environ 160 000 Francophones sur Hal-Vilvorde (sans oublier les quelques milliers encore sur Leuven). Les Francophones de Hal-Vilvorde représentent près de 80 000 électeurs sur les 370 000 que compte Hal-Vilvorde, soit un peu plus de 21 %. + +Aux élections législatives de 2007, le MR recueillait 39 993 voix, soit 51 % des votants, le PS récoltait 14 462 voix soit 18 % des votants, le CDH engrangeait 10 818 voix soit 14 % des votants, Ecolo totalisait 10 233 voix, soit 13 % des votants, le Front National recevait 2 840 voix, soit 4 % des votants. + + +Pourquoi la scission BHV+ arrangerait bien le duo Onkelinx-Milquet ? + +Démonstration : il y a 22 sièges à répartir sur BHV et le cout du siège est d'environ 37 000 à 38 000 voix. Or, on observe que dans les six cantons de Hal-Vilvorde (élections 2007), l'électorat francophone vote très majoritairement pour le MR : à plus de 39 993 voix récoltées soit l'équivalent d'un siège de député fédéral… Les trois autres partis traditionnels PS, CDH et ECOLO recueillent péniblement entre 13 et 18 %, soit environ 1/4 de siège… Le cout marginal est donc 4 fois moins important chez Ecolo, au PS et au CDH qu'au MR. + +Lorsqu'on sait que le PS recueillait sur BHV 3 sièges en 2007 (mais 4 sièges en 2003), que le MR oscille entre 5 et 6 sièges selon l'apparentement avec le Brabant wallon, en ôtant au MR 40 000 de ses 190 000 électeurs, on le prive d'un coup de plus de 20 % de son électorat et donc d'un siège, ce qui ramène le MR au coude à coude avec le PS ! Un calcul cynique donc… caché derrière un redécoupage électoral partisan visant à faire reculer le MR qui est aujourd'hui, et de loin, le premier parti de BHV. + + +Le PS semble donc le maillon faible du Front francophone en ne réclamant plus l'élargissement de Bruxelles. Seul le MR-FDF peut empêcher l'abandon des Francophones de la périphérie, mais aussi et surtout ceux de Bruxelles, puisqu'il s'agit bel et bien de frontières d'Etats futurs qui sont en jeu. + + Autant savoir…

Les commentaires sont fermés.