15/06/2010

UN REGARD VERS LA FRANCE : UN APPEL ...

UN REGARD VERS LA FRANCE…Convient-il, dans le contexte d'aujourd'hui, de continuer à se démarquer des Français, plutôt que de rendre compte des manigances des Anglo-saxons (Anglais, Allemands, Flamands) ? + +C'est la question que l'on peut se poser au regard du courant ultranationaliste qui envahit l'ensemble de la Flandre. Les propos doucereux de Bart De Wever, président de la N-VA, le soir des élections du 13 juin 2010, rappellent les propos du méchant loup, de notre enfance, à Chaperon Rouge : " C'est pour mieux t'embrasser, mon enfant".! + + Nous nous remémorons le signal lancé par Willy Borsus, président honoraire du Parlement wallon, dans un billet publié dans le quotidien Le Soir en 2008. Il s'exprimait ainsi. + + + Lucide. "[…] L'opinion séparatiste s'affirme davantage à chaque élection. La Flandre nous domine parce qu'elle dispose, depuis 1999, avec les résolutions du Parlement flamand, d'un projet politique unanime et parce que les Francophones ont été incapables de s'organiser […]". + + Prophétique. "[…] Après les gifles, ils s'apprêtent à offrir la majorité des deux tiers à la Flandre ! La séparation est inscrite dans le ciel et la foudre va nous tomber dessus alors que nous n'avons même pas installé le paratonnerre. La seule question qui se pose est : que faire après ? […]". + + Pathétique : "[…] Je refuse que ms enfants fassent partie de la génération sacrifiée, comme l'a été la mienne depuis la fin des années cinquante ! Après mûre réflexion, je suis convaincu que le salut de la Wallonie et de Bruxelles passe par la France. De gros pans de notre économie sont déjà associés à ce pays. Notre culture est française. Plus les droits des Francophones sont bafoués, moins je résiste, au nom de la liberté, à l'appel de la France. […]". + + Sage."[…] La solution, dans un premier temps, se trouve la constitution d'un Mouvement de Réflexion et d'Action très ouvert qui transcenderait les particraties et qui serait porté par des militants convaincus et dynamiques. […]". + + Positiviste. "[…] La gravité et le blocage de la situation amènent à la conclusion que l'avenir de la Wallonie et de Bruxelles passe par une mutation de grande ampleur, accomplie par de véritables hommes d'Etat courageux et désintéressés […]". + + … Se tourner vers la France ? ou Etre intégrés dans la Vlaanderen unilingue ?

Les commentaires sont fermés.