19/08/2010

LA FLANDRE LANCE L’ASSAUT SUR BRUXELLES

L’application de la Flamen politiek élaborée en 1917 avec la collaboration de l’occupant allemand : La Belgique coupée en deux, au Nord le Vlaanderenland avec Bruxelles comme capitale, au Sud la Wallonie avec Namur comme capitale et introduction du bilinguisme administratif. La Flamenpolitiek s’est poursuivie depuis lors ; elle fut cadrée par le gouvernement flamand en 1999 et affinée en 2003 sous le nom d’Octopus.

A noter que les Allemands souhaitaient, en 1917, une intégration de la Belgique  dans le Reich… On n’en est plus tellement loin… d’ici une ou deux décennies…

A l’heure actuelle, la Flandre part à l’assaut de Bruxelles, la périphérie étant absorbée. Sa stratégie est bien connue :

1. Enclavement de Bruxelles : ce serait chose faite avec un accord signé entre le PS et la N-VA

2. Maintien d’un sous-financement de Bruxelles : ne donner à Bruxelles qu’une centaine de millions d’euros au lieu des 500 millions absolument nécessaires pour une bonne gouvernance de la Région

3. Cogestion de Bruxelles par la Flandre et la Wallonie : c’est la négation de la Région de Bruxelles ouvrant la porte à la sujétion est à l’asphyxie de la Wallonie.

4. La dernière étape : l’intégration de l’ensemble des territoires ex-belges dans l’Allemagne en passant par l’étape intermédiaire de l’extension du Benelux au puissant Land allemand de Rhénanie-du-Nord-Wesphalie (18 millions d’habitants). La réalisation de la Flamenpolitiek.

 

Bruxelles soumise ! Bruxelles humiliée ! 

 

Le Général de Gaulle, le 18 juin 1940, adressait aux Françaises et aux Français un vibrant message de résistance : « Capituler, c’est trahir », s’est-il exclamé !

En relisant le texte que nous a adressé Philippe Duvieusart – que nous vous transmettons en épinglé – ajoutons ces mots : Renier ses déclarations (ses engagements), c’est aussi trahir ses concitoyens ! N’en soyons pas là ! Ne nous résignons pas !

 

18:11 Écrit par Raymond Watrice | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.