13/09/2010

N'OUBLIONS PAS ...

N'OUBLIONS PAS …

 

Dans son discours prononcé à l'occasion de la Fête de la Communauté française, Madame Marie Arena, ministre-présidente de la Communauté française, déclarait le 27 septembre 2006 que "le lien qui fonde la Communauté française entre Wallons et Bruxellois se matérialise par des mécanismes de collaborations constants, de partenariats, de synergies avec les Régions wallonne et bruxelloise. Ces principes de coopération …prennent vie … également par le soutien à l'immersion linguistique… Notre objectif est de permettre chaque année à 1 000 jeunes de vivre une immersion linguistique pendant dix mois, notamment dans des établissements de la Communauté flamande … La volonté partagée des Francophones de se construire un destin commun (avec la Flandre,  ndlr) se concrétise par des actes".

L'enfance et la jeunesse d'expression française flamandisées par une volonté de ne pas déplaire au "Lion flamand". Les préparer à passer sous l'autorité de la Flandre en douce !

"Quand je songe, disait Paul-Henri Spaak, à ce qui est arrivé aux minorités francophones de Flandre, à celles des communes de la périphérie, quand je songe au "Walen buiten" à Louvain (Leuven), j'en viens à me demander ce qui arrivera aux francophones de Bruxelles, quel sort on leur réservera lorsque, s'appuyant sur une majorité flamande dans le pays, on voudra tirer toutes les conclusions d'une théorie si souvent appliquée, où les droits de l'homme ont été sacrifiés au droit du sol".

14:58 Écrit par Raymond Watrice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul-henri spaak, walen buiten, marie arena, minorites |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.