25/04/2011

CONCEPT WALLONIE-BRUXELLES

Un message que la Ligue wallonne de la Région de Bruxelles diffusait à ses membres en 2009 à la suite du lancement du concept Wallonie-Bruxelles par la Communauté française. Nous écrivions.

Un frémissement de renouveau s’est levé, s’est gonflé. Aujourd’hui nous pouvons être fiers d’être Wallons, d’être Bruxellois ; nos enfants, nos petits-enfants et nous-mêmes grandissons et vivons dans un espace francophone composé de deux Régions , la wallonne et la bruxelloise, fortes et unies. Les partis francophones ont enfin compris la nécessité de parler d’une même voix, ont enfin adopté une attitude ferme, résolue, cohérente contre l’appétit insatiable de la Région flamande.

La Ligue wallonne invitait les partisans du Mouvement francophone en terre belge à faire savoir, dans leurs partis politiques respectifs, leur volonté de les voir rester conséquents et solidaires, de les voir rester décidés à ne rien céder sur ce qui a été convenu, à ne pas transiger. La présentation d’une image de la Francophonie belge saine, rayonnante dans sa francité affermie, ouverte au monde.

Pour répondre au vœu, en quelque sorte exprimé par la Ligue wallonne, le Ministre-Président de l’époque, Hervé Hasquin, introduisit le concept « Communauté Wallonie-Bruxelles » au regard du symbolique « Communauté française de Belgique ». Acceptons la notion « Communauté Wallonie-Bruxelles » qui revitalise nos racines, ravive l’attachement à la région natale, tout en conservant dans notre cœur l’appellation « Communauté française de Belgique ». Car, qui dit « communauté française », dit de langue et de culture françaises, de « sensibilité française, de référence à la France. Les Francophones de Belgique n’existent culturellement qu’en fonction de la France. Sans la France, nous n’existerions pas sur la carte européenne ; nous serions mis en capilotade dans une conception linguistico-belgo-belge manichéenne diluant notre identité culturelle française dans une Grande Néerlande en vouloir de reconstitution dans l’esprit des gens empreints de flamingantisme.  

        

16:12 Écrit par Raymond Watrice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie-bruxelles, hervé hasquin, ligue wallonne |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.