03/01/2012

LES FDF SE METTENT EN ORDRE DE BATAILLE POUR LES COMMUNALES A BRUXELLES ET EN WALLONIE

Selon l'Agence Belga,  les élections communales du 14 octobre prochain constiteront un teste pour l'implantation des Fédéralistes francophones (FDF) en Wallonie, a admis mardi le vicprésident du parti, Bernard Clerfayt, qui ne s'attend pas à ce que sa formation perdre le moindre poste de bourgmestre à Bruxelles.

Selon lui, le FDF devrait pr&ésenter des candidats dans une centaine de communes wallonnes et organisara le dimanche 15 janvier un "congrès communal" à Auderghem pour préparer cette échéance, après celui déjà tenu en novembe dernier à Namur.

 

17:02 Écrit par Raymond Watrice | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Si je peux comprendre le désaroi de ceux qui, à Bruxelles, se sentent encore wallons, défendre comme vous le faites la position d'un parti ayant mis le "minibel" ou encore la Belgique continuée à son programme, vous jouez le jeu des Flamands et de leurs alliés belgicains.
Quelques citations :
En effet, "la Fédération Wallonie-Bruxelles d'Olivier Maingain, c'est un état dans l'état belge. Cet état faisant contre-poids à l'état flamand. La Belgique devenant un état bipolaire (en fait confédéral). Les régions wallonne et bruxelloise recevraient de la Fédération Wallonie-Bruxelles les nouvelles compétences que l'état fédéral abandonnerait".

http://www.bruxelles-francophone.be/topic4949.html

http://fdf.be/spip.php?article3652
Citation:
Fédération Wallonie-Bruxelles : la proposition d’Olivier Maingain
... Grand défenseur du concept d’une Fédération Wallonie-Bruxelles, Olivier Maingain a très clairement expliqué aux étudiants liégeois pourquoi cette fédération est aujourd’hui devenue indispensable à nos deux Régions.


http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/651913/le-wallobrux-a-la-sauce-maingain.html
Citation:
Le WalloBrux à la sauce Maingain
... Le propos du président du FDF était pourtant bien communautaire, mais en portant son regard au-delà des derniers soubresauts pour dessiner, à l’invitation du constitutionnaliste Christian Behrendt, l’architecture de cette Fédération Wallonie-Bruxelles en laquelle il fonde tous ses espoirs.
Dans le cadre d’une Belgique bipolaire, il s’agirait, pour le leader bruxellois, du contrepoids idéal : "En termes de prospérité, cet ensemble serait l’égal de la Flandre".


http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2011-03-31/wallonie-bruxelles-le-plan-fdf-831521.php
Citation:
Le concept de Fédération Wallonie-Bruxelles remonte à une quinzaine d’années. Il ressurgit régulièrement dans l’actualité. Le président du FDF lui donne un contenu très concret, motivé principalement par des raisons économiques. Il voit, en effet, dans le resserrement de leurs liens les conditions de la prospérité, voire de la survie, de Bruxelles et de la Wallonie.
Quid en cas de nouveaux transferts de compétences, lors d’une réforme de l’État ? Ces compétences seraient transférées à la Flandre, d’une part, et à la Fédération, d’autre part. Celle-ci subdéléguant, « en fonction de l’intérêt commun », certaines compétences aux niveaux wallon, bruxellois et germanophone, qui conserveraient leurs compétences liées à la gestion de l’espace : aménagement du territoire, environnement, mobilité, etc.

Écrit par : Eustache Daly | 30/01/2012

Les commentaires sont fermés.