25/04/2013

L'ANNEE FRANCOPHONE INTERNATIONALE

L’ANNEE FRANCOPHONE INTERNATIONALE

 

Par-delà les Reclus

 

Au dictionnaire, le terme reclus signifie au premier sens : isolé du monde. Il est dès lors un peu amusant de constater que deux éminents géographes du 19e siècle, Onésime et Elisée, ont au contraire laissé leur patronyme, Reclus, à l’exploration du monde et au développement de la cartographie.

 

Ce n’est cependant pas nécessairement sous cette identité-là qu’ils ont confié leur nom à l’Histoire. Elisée, on le sait, fut un anarchiste notoire qui participa à la Commune de Paris. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est qu’Onésime fut l’inventeur du mot Francophonie. Il faudra que celle-ci s’en souvienne un jour et par exemple dans trois ans, le 30 juin 2016, pour évoquer le centième anniversaire de son décès (il naquit le 22 septembre, une date chère à Georges Brassens, en 1837). Nous prêtons cette réflexion aux responsables de la rédaction de l’excellent guide L’Année francophone internationale qui pourrait donc déjà prévoir un dossier pour sa prochain édition. Quant à celle-ci, elle est toujours aussi remarquable, riche de sa diversité et de ses précisions, véritable mine de renseignements.

 

De septembre 2011 à septembre 2012, deux événements internationaux majeurs ont porté les acteurs, de la Francophonie au-devant de la scène : le Sommet de la Terre (Rio+20) et le Forum mondial de la langue française.

 

L’éditorial du directeur de l’Année francophone internationale et le publi-reportage del’Organisartion internationale de la Francophonie (OIP) et de son organe subsidiaire, l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEEF), rendent compte sommairement de l’implication de la Francophonie dans l’organisation et la tenue de Rio+20.

 

Les deux dossiers centraux de la présente édition traitent plus longuement du premier forum mondial de la langue française et du rôle historique joué par les revues intellectuelles francophones dans la sauvegarde du français et des valeurs francophones de liberté et de démocratie.

 

Comme chaque année, l’Année francophone internationale présente, à partir du travail d’une centaine de collaborateurs dans le monde, des tableaux comparatifs synthétiques offrant  des données essentielles et une information actualisée et détaillée sur l’espace francophone suivant ses zones géographiques : Afrique subsaharienne, Amérique du Nord, Asie du Sud-Est, Caraïbe, Europe, Maghreb, Océan Indien, Proche-Orient et Zone Pacifique. Au fil des dossiers s’égrènent des dossiers approfondis et divers sur la politique, l’économie, la société, la culture et la science.

 

Depuis quatre parutions,  on trouve aussi une section Lectures francophones, qui  propose un choix de nombreux livres liés à la question francophone, parus dans les douze mois précédents.

 

Indispensable outil d’information, sur la francophonie vivante, unique en son genre, l’Année francophone internationale s’adresse aux professionnels qui oeuvrent dans les relations internationales, aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants, aux décideurs politiques et au grand public qui cherchent à s’informer sur les évolutions du monde contemporain.

 

Pour vous le procurer :.

AFI  -  Agora Francophone Internationale Ecole supérieure de Journalisme de Lille, 50, rue Gauthier de Chatillon, 59046 Lille Cedex  -  Tél. : +33(0)3 20 30 44 03  -  Courriel : afirevue@esj-lille.fr

 

Extrait LA LETTRE WALLONIE BRUXELLES EN FRANCE - Mars 2013 - N° 29 - Page 15.

 

16:51 Écrit par Raymond Watrice | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onézime, élisée, commune de paris, reclus, georges brassens |  Facebook |