15/03/2011

VISER L'EGALITE

Dans son éditorial publié dans le magazine municipal Lyon Citoyen de mars 2011, Gérard Collomb, maire de Lyon, annonce que Lyon est la première ville française à obtenir le label AFNOR Diversité. « Ce label, dit-il, reconnaît, les actions exemplaires réalisées par les services municipaux pilotes en matière de lutte contre les discriminations, tant dans leurs ressources humaines que dans les services au public. Il est aussi et surtout une incitation forte à développer et accélérer notre action dont l’objectif est inscrit en exergue aux frontons de la République : Egalité.

Mais de quelle égalité parlons-nous ? D’un idéal utopique ? D’un nivellement arbitraire ? De façon plus réaliste et plus conforme aux attentes de nos concitoyens : de l’égalité de traitement. Et chaque fois que possible : de l’égalité des chances. Pour ne prendre qu’un exemple, comment accepter qu’une compétence ne soit pas reconnue ? Et si elle n’atteint pas le seuil requis, comment se résigner à ne pas lui donner l’impulsion qui lui manque ? Telle notre conception - humaniste - de l’égalité. Elle concerne chacune et chacun de nous, victimes ou auteurs réels ou potentiels d’atteintes à l’égalité, des degrés divers et diversement ressentis.

On sait que l’origine et le nom sont encore au premier rang des critères de discrimination. Heureusement intolérable, cette discrimination est à la fois injuste et stupide. Injuste pour celui ou celle qui en est victime, stupide pour notre société qui se prive d’une compétence ou d’un talent. On sait moins que parmi les autres critères les plus discriminants figurent l’âge, le sexe, la situation de famille et même la grossesse ! C’est dire qu’à un moment ou à un autre de notre vie, nous sommes, nous pouvons être toutes et tous directement concerné(e)s.

C’est pourquoi la Ville de Lyon mène depuis 2002 une politique forte pour l’égalité, contre les discriminations. Initiée dans ses propres rangs, elle vise l’exemplarité indispensable pour prétendre propager sur tout son territoire une véritable « culture de l’égalité ». De grands groupes industriel et du tertiaire ont mis en place la même démarche. On ne peut que s’en réjouir. Mais l’action pour l’égalité n’est pas le domaine réservé des grosses structures. Toute PME, toute association, tout citoyen peut y prendre part et apporter ainsi une contribution indispensable au Vivre ensemble ». Le Maire de Lyon.      

Qu’en est-il de cette belle égalité ? Une vraie motivation ? Oui en pensent 90 % de Lyonnais, selon une enquête réalisée par Nova 7 - Ville de Lyon, décembre 2009. C’est depuis 2002 que la Ville de Lyon s’est engagée dans une politique forte pour l’égalité contre les discriminations. En 2010, elle a voulu se soumettre à l’audit AFNOR pour le label Diversité. Bien lui en a pris, elle l’a obtenu ! Résultat ? Elle doit  agir plus vite et plus fort,  plus large. Avec évaluations à répétitions. Et c’est tant mieux car c’était le but de la démarche. « Il faut verrouiller partout, pointe Georges Képénékian, Adjoint délégué à la Culture et aux  Droits des citoyens, la meilleure prévention contre les discriminations, c’est de traiter le sujet ». Cet avis est partagé par Marie-Odile Fondeur, Adjointe aux Ressources humaines : « … Nous mettons en place une cellule de veille anti-discriminations à l’embauche et dans les déroulements de carrière ; car nous avons que nous avons des marges de progrès en particulier vis-à-vis des personnes handicapées et des femmes ». L’avis de Georges Képénékian est aussi partagé par Thérèse Rabatel, Adjointe à l’Egalité femmes-hommes et au handicap : « l’égalité femmes-hommes, souligne-t-elle, devant la formation est satisfaisante, mais on en est loin dans les déroulements de carrière, les congés parentaux, les temps partiels, c’est là-dessus qu’il nous faut travailler tout en développant la mixité des métiers et l’accueil de personnels handicapés ».

C’est que la Ville de Lyon, bien au-delà des limites de son administration, entend continuer à développer une « contagion positive ». Dans le secteur de l’emploi-insertion, près d’une centaine d’opérateurs du PLIE (Plan local d’Insertion pour l’Economie) ont donné leur accord pour engager, avec la Maison égalité, une démarche qualité sur 33 points de discriminations, démarche que pourront intégrer les structures de formation en lien avec la Maison de l’emploi (MDEF). Dans le même temps, les dating-emplois se sont multiplié mobilisant une centaine d’entreprise qui ont reçu un millier de candidats préparés à l’entretien d’embauche.  « En menant cette politique d’accès à l’emploi pour tous, la Ville de Lyon et ses partenaires associent à l’égalité de traitement l’égalité des chances, explique Anne-Sophie Condemine, Adjointe à l’Emploi-insertion ; cela implique de proposer des réponses adaptées souvent au cas par cas, de prendre en compte les handicaps (au sens le plus large) et de donner les impulsions nécessaires ».

Car telle est la conception lyonnaise de l’égalité : avoir présent à l’esprit qu’il ne suffit pas de dire « t’es le meilleur, vas-y ! ».

Source : Lyon citoyen, numéro 94, mars 2011 - www.lyon.fr - lyoncitoyen@mairie-lyon.fr

07/07/2010

LA PAUSE ESTIVALE DU MAIRE DE LYON GERARD COLLOMB...

Source : Editorial publié dans Lyon Citoyen juillet-aout 2010, n° 87 + + " C'est l'été pour tous. Mais il n'est pas le même pour chacun. Quand les uns aspirent à faire la pause, d'autres s'en inquiètent. Entre ceux qui partent et ceux qui restent, l'écart des proportions se resserre? Que durant cette période, Lyon demeure une ville animée, agréable, vivante est une aspiration à laquelle notre collectivité doit répondre. Nous y consacrons chaque année toujours plus d'énergie et de moyens. Et cet effort est amplement justifié : plus de 80 000 entrées en 2009 aux rendez-vous artistiques gratuits de "Tout l'monde de-hors" ; près de 5 000 enfants inscrits aux centres de loisirs Divertisport et autant de jeunes aux activités qui leur sont proposées sur une palette de plus en plus large. Mais les chiffres ne disent pas tout. + + Au coude à coude avec les associations à vocation culturelle et sociale, les services municipaux affinent et élargissent leur action du champ collectif à celui des personnes. Car en cette période estivale, le risque pour les Lyonnais isolés est de l'être plus encore que durant l'année active. A leur intention, le Plan Canicule et le dispositif Bon voisinage sont activés. A tout moment, il est possible à nos équipes de contacter chaque personne inscrite et si nécessaire, de lui rendre visite. Mais pour être pleinement efficace, cette action de la collectivité doit être relayée par l'initiative citoyenne. + +Aussi, je renouvelle mon appel à la solidarité active de chacun. Soyons attentifs à nos voisins isolés. Prenons les devants. N'attendons pas d'être sollicités ou inquiets d'une longue absence.Nous n'en serons que plus sereins pour profiter de l'offre quotidienne de loisirs et de détente que propose à tous l'été lyonnais, en une période où la sécurité est renforcée, tant pour offrir plus de tranquillité à ceux qui restent que pour veiller sur les habitations de ceux qui partent. Bonnes vacances à toutes et à tous ".

15:10 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : plan canicule, divertisport, lyon, gerard collomb |  Facebook |

04/11/2009

CULTURE : NOUVELLES GENERATIONS...

Dans son éditorial, publié dans le magazine Lyon Citoyen n° 79 novembre 2009, le Maire de Lyon, Gérard Collomb, PS, souligne la valeur de l’humilité qu’inspire la conscience du temps qui passe. Il invite les jeunes Lyonnais atteignant l’âge de la majorité en 2009 à une réception à la Mairie de Lyon. <><>« La conscience du temps qui passe doit inspirer aussi notre rapport avec la culture, souligne Gérard Collomb. Lecteur, visiteur, auditeur, spectateur ou pratiquant en puissance, il n’est jamais trop tard ni trop tôt pour franchir ce pas vers la culture que la collectivité s’efforce de rendre toujours plus aisé à tous. Créateur, acteur culturel confirmé ou émergent, rien en la matière n’est jamais acquis, ni dû. Le renouvellement, l’humilité, devant l’éphémère, entre ceux qui nous ont précédés et ceux qui nous succéderont sont indissociables de la création artistique. Là encore, pensons aux générations à venir. Ils sont en droit d’attendre qu’à leur tour ils puissent donner libre cours à leur créativité et se voir léguer un patrimoine préservé »...<><>Aujourd’hui, la culture est partout. Et le sens du mot est large. La ville la répand. Internet la propulse. Et voilà que ceux que l’on croyait hermétiques, « muséo-phobiques », en produisent. Reste qu’elle n’est jamais assez proche. Et qu’il faut sans cesse songer à la relève faute de quoi elle dépérit. <><>Le postulat est assez subtil : « Une ville sans culture, on la fuit ; la culture, c’est l’épanouissement, le rayonnement ; c’est aussi une activité d’échanges qui a un impact économique ; le rôle du politique est donc de veiller à ce que l’économie ne soit pas le seul régulateur ». Pour l’adjoint à la Culture (échevin, ndlr) de la Ville de Lyon, Georges Képénékian : « c’est la création qui est le moteur de la vie culturelle....Alors, l’aide à la jeune génération est l’une de nos priorités, il faut alimenter l’entrée dans la chaine, toujours préparer le renouvellement, assurer une économie qui garantisse l’avenir même si tout n’est pas pérenne ».

15:51 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, gerard collomb, lyon, humilite, culture, generations |  Facebook |

16/09/2009

LE DOSSIER : L'ECOLE SUR TOUS LES TABLEAUX...

Des initiatives de la Ville de Lyon, France. A méditer, à réfléchir, à examiner, à appliquer...Un investissement... Des projets... Permettre à l’enfant de ne pas « décrocher ».+ + +Participation + + +L’école change. En tandem avec l’Education nationale, la Ville de Lyon accompagne ce mouvement. En développant l’utilisation des technologies de l’information. Et en mobilisant, au côté des enseignants, les premiers acteurs de l’éducation : les parents... + +Le jour de la rentrée, tous les parents ont reçu le guide « Sur le chemin de l’école ». Edité par la Ville de Lyon, il explique tout ce qui est fait pour la bonne scolarité de leur enfant... Tableau blanc + + Au-delà de la relation avec les parents, c’est une véritable toile que les ateliers TICE (Technologie de l’Information et de la Communication pour l’Education) ... tissent dans les écoles depuis que toutes ont été équipées en ordinateurs (1 pour 2 élèves). Depuis 2007, enseignants et animateurs associatifs bénéficient d’une formation pour l’accompagnement à la scolarité et d’une boite à outils (programmes, logiciels, sites). Dans les classes, voici que les tableaux blancs interactifs font leur apparition... en remplacement des tableaux verts. Ils sont à la fois écrans d’ordinateurs, de projection, et tableau... noir avec crayon optique en guise de craie. L’attention des enfants s’en trouve notablement plus soutenue... + + + Réussite pour tous + + + Même engouement pour les sciences ou l’environnement avec, à partir de cette année, le projet « Vélo » décliné sur les trois... cycles : être à l’aide avec un objet qui roule (maternelle), déplacement et sécurité (cycle 2), initiation à l’usage urbain (en 3). Perspectives : après évaluation, doter les écoles de bicyclettes afin de passer de la théorie à la pratique. Ce qui est acquis, c’est que le citadin adulte de demain sera de plus en plus cycliste et qu’il est temps, dès l’école, de l’y préparer... + +Pour tous, l’objectif est bien la réussite éducative : actions d’accompagnement dans les quartiers prioritaires, dépistage et suivi des enfants les plus en difficulté... De plus, l’accompagnement associatif à la scolarité permet à des enfants d’être suivis, à domicile ou dans un environnement adapté, pour faciliter leur travail scolaire... + + « Au nom de l’égalité des chances, nous mobilisons toutes les ressources, explique l’adjoint (échevin, ndlr) à l’Education, Yves Fournel ; cela vaut aussi pour le temps périscolaire »...Source : Lyon citoyen, n° 77 septembre 2009, www.lyon.fr - lyoncitoyen@mairie-lyon.fr Gérard Collomb, maire de Lyon.

06/05/2009

FRANCE : CRISE ? LYON RESISTE...

EDITORIAL de Gérard Colomb, maire de Lyon + + Lyon et son agglomération résistent mieux à la crise que les métropoles européennes comparables. C’est ce que montrent les chiffres de l’observatoire du CECIM, le Centre d’Etudes de la Conjoncture immobilière. Après un fléchissement au dernier trimestre 2008, Lyon connaît une reprise dans l’immobilier d’entreprise comme dans le logement. Ainsi, depuis 12 mois, 186000 m2 de surface de bureau ont été placés dans le Grand Lyon, autant qu’en 2008, année record. C’est un indicateur de dynamisme. + + En matière de logements neufs, mars 2009 aura été exceptionnel avec plus de 900 réservations contre 400 par mois les années précédentes. Restons prudents mais en effet, Lyon résiste mieux que les grandes villes comparables. C’est le fruit de l’histoire et de l’actualité.De l’histoire, car la richesse de Lyon a toujours été fondée sur la polyvalence. Marchande, banquière et industrieuse dans son passé, Lyon est restée diverse dans ses activités. + + Championne dans le numérique, elle hérite aussi d’un savoir-faire unique dans le domaine de la prévention et de la santé, comme dans celui de la chimie et demains des « cleantechs ». Et sa tradition de la mécanique demeure vivante, toutes comme celles du textile et de la décoration. Les cinq pôles de compétitivité illustrent cette diversité et cette excellence. + + La poursuite du développement est aussi le fruit de l’actualité. C’est en menant un travail exemplaire avec le monde économique, en assumant des choix clairs en matière de politique foncière et immobilière que nous bâtissons la prospérité de demain. La construction des tours nouvelles de la Part-Dieu, le succès du lancement du Carré de Soie… Voilà quelques indicateurs de la confiance des Lyonnais dans leur avenir…Source : Lyon Citoyen, mai 2009 n° 74

16/02/2009

LYON : DEMAIN AUJOURD'HUI...

Editorial de Gérard Collomb, Lyon citoyen, février 2009 + + Bien vieillir est une chance de ceux qui habitent les pays riches. Pour les personnes âgées – chacun de nous un jour ou l’autre – et pour tous les autres, plus jeunes. On sait l’apport irremplaçable des aînés pour leurs cadets. Il faut aussi être conscient que nous abordons une ère nouvelle. Il n’est plus temps de mener une politique sectorielle dite « en faveur » ou « en direction » des personnes âgées ; il est temps d’intégrer le vieillissement, en le considérant comme un défi motivant, dans l’action collective comme dans la responsabilité individuelle. + + Intégrer la donnée du vieillissement dans la transformation de la ville, favoriser le mélange des générations, faciliter les déplacements, implanter dans les quartiers des logements adaptés, développer les services facilitant la vie quotidienne…, notre ville y travaille. Mais Lyon et ses forces vives ne peuvent faire face seules à un tel enjeu de société. + + Les personnes âgées doivent être au cœur d’une véritable « revalorisation ». Ce qui revient à changer de comportement. Seule la responsabilisation individuelle et collective permet le recul de l’entrée en dépendance. Seule la solidarité inter et intra-générationnelle peut créer de nouveaux échanges et conforter la place qui doit être celle de nos aînés dans notre société. Seul le but de considérer les personnes âgées comme une ressource et une richesse peut mettre un terme au cloisonnement des politiques sociales, source de stigmatisation des uns et des autres. + + L’explosion démographique annoncée ne doit pas pour autant nous alarmer. L’évolution des modes de vie, les progrès en matière de prévention de la dépendance (équilibre alimentaire, activité physique, vie sociale après la retraite), l’annonce d’une réelle prise de conscience sont autant d’indicateurs encourageants. Mais il devient urgent de partager, au plan national et même européen, une vision commune et d’être prêt à assumer, pour les années qui viennent, une situation sans précédent. + + Le Maire de LyonDans le corps du bulletin, Pierre Hémon, Adjoint au Maire, tient à dire : « Vieillir n’est pas une catastrophe ». De la retraite à la dépendance, plus de 30 années (parfois davantage) peuvent désormais jalonner le parcours de nos aînés. Le nôtre tôt ou tard. Autant d’espérances de vie qu’il faut encourager. Tout en soutenant, le moment venu, les plus fragiles. Il y a aîné(e) et aîné(e). A leur égard, il est temps de changer de regard. Et d’innover. + + Une nouvelle ère aînée.

11/11/2008

LA PARTICIPATION CITOYENNE EST UNE NECESSITE... JOUONS COLLECTIF...

L’appel du maire de Lyon, Gérard Collomb, PS, à ses concitoyens pour une implication dans les instances de concertation nous interpelle par sa grandeur d’approche citoyenne. + + Grandir en démocratie. Pour être pleinement représentative, la démocratie doit favoriser la participation des citoyens à la vie de la Cité et développer le débat public… + + Mieux vivre ensemble. C’est en faisant appel aux ressources de chacun par le dialogue, la confrontation d’idées, voire d’intérêts contradictoires que l’on procure l’envie de vivre et d’agir ensemble, que l’on favorise la cohésion sociale. Dans la période de crise financière devenue crise économique, chacun ressent plus fort le besoin de « jouer collectif ». Cette mobilisation est à la fois une source d’énergie et un mouvement de solidarité propices à mieux faire face. + + Préserver l’avenir. Le développement durable est une nécessité vitale. Il engage la responsabilité de chacun. C’est pourquoi la participation citoyenne est désormais indissociable de l’action publique. + + Face à de tels enjeux, la concertation « cerise sur le gâteau » n’est plus de mise. Le temps est révolu où des collectivités la considéraient comme une simple obligation. A de rares exceptions, toute les autorités locales souhaitent la participation citoyenne et l’organisent. La Municipalité de Lyon, est dans cette démarche. Ne nous cachons pas qu’elle implique de libérer un peu de son temps et d’accepter du travail en plus. Mais je dis à chaque Lyonnaise et à chaque Lyonnais que cela en vaut la peine. + +Novembre 2008. Lyoncitoyen. www.lyon.fr – Courriel : lyoncitoyen@mairie-lyon.fr