06/05/2013

DE L'ARGENT "FLAMAND" DANS LES RADARS WALLONS TITRE LE QUOTIDIEN LE SOIR DEBUT MAI 2013

DE L’ARGENT « FLAMAND » DANS LES RADARS WALLONS TITRE LE QUOTIDIEN LE SOIR  DEBUT MAI 2013

 

Interrogé par un député N-VA sur le financement partiel des radars wallons par de l’argent flamand, Madame Joëlle Milquet (CDH) Ministre de l’Intérieur, reconnaît le fait. Le Ministre des Travaux public s, Carlo Di Antonio (CDH) , précise que « c’est la police fédérale qui dispose souverainement les radars dans les boîtiers et qui perçoit les amendes. Quant au produit de celles-ci,  il alimente le Fonds fédéral ».

 

Que devient cet argent ?

Cet argent est redistribué aux zones de police locale et à la police fédérale, sans clé de répartition régionale en fonction des besoins et des priorités. Donc une partie de l’argent flamand s’en  va en Wallonie et à Bruxelles. Et ça ne passe pas à la N-VA ! Un député de la N-VA le fait savoir dans une déclaration dans le quotidien flamand  Laatste Nieuws : « Vraiment incroyable » s’insurge le parlementaire flamand.

 

Serait-il permis de nous poser la question : Les députés wallons se sont-ils indignés quand l’argent wallon finançait à pleines mains l’équipement des ports portuaires d’Antwerpen, de Gent et de Zeebrugge, l’amélioration des réseaux maritime et routier de Flandre ?

 

Solidarité nationale où es-tu ?

 

Raymond WATRICE

29/12/2008

FAUT-IL REVER A UN ASSOUPLISSEMENT DU RADICALISME FLAMAND ? ...

La mainmise sur l'ensemble du territoire belge est l'objectif final du Mouvement flamand lancé en 1840 et renforcé durant l'occupation allemande de 1914-1918. Une découpe du pays entre deux Régions : une flamande avec Bruxelles comme capitale, une autre avec Namur comme capitale. C'est chose faite, La Flandre à sa capitale Bruxelles et la Wallonie a sa capitale Namur. Une intruse la boiteuse région de Bruxelles, sous financée, enserrée dans 19 communes enclavées en territoire flamand. Une mort progammée.La volonté flamande actuelle est de flamandiser l'ensemble du terrtoire belge pour sauver la Flandre du désastre socio-économique qui le frappera en 2050. Il lui faut à tout prix une liaison directe avec le bassin industriel de la Ruhr ; elle vient d'obtenir une liaison ferroviaire directe par Montzen. Ses ports maritimes de Gand, Zeebrugge, Anvers ont besoin du trafic rhénan pour survivre !La grande réforme de l'Etat annoncée et exigée par la Flandre a pour seul but est d'ouvrir à celle-ci les portes de l'opulente région rhénane. Que feront nos politiques ? Un nouveau lâchage ?

15:05 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anvers, gand, zeebrugge, flamandiser, ruhr |  Facebook |

23/08/2008

LE KALEIDOSCOPE CITOYEN - L'OPINION PUBLIQUE...

L'avis des citoyens recueilli dans les médias. +++ • PETITJEAN Robert, par courriel. La patience flamande payante : … Ce que les Flamands ont obtenu est un acquis définitif. Ce que les francophones ont obtenu est toujours négociable… Les Flamands ont voulu le fédéralisme et ils l'ont eu…Ils voulaient engranger un maximum à leur profit aux dépens de la Belgique unitaire : Zeebrugge, modernisation du port d'Antwerpen, autoroutes, réseaux de chemin de fer, parcs industriels peuplés de firmes étrangères grâce à l'activité fébrile des ambassadeurs flamands en surnombre, aéroport national devenu Zaventem une fois payé, bâtiments administratifs, laissant le pays avec une dette record !… Ils savent par expérience que pour engranger un maximum, il faut utiliser la faiblesse des francophones qui accepteront tout pour sauvegarder leur semblant de statu quo… ++ • ITTERBEEK Raymond, résistant, prisonnier politique. La France n'est pas notre patrie : … Avez-vous réfléchi aux conséquences immédiates d'un rattachement du Sud de notre pays à la France ? Mise sur le tapis de dizaines de milliers de fonctionnaires, arrêt du paiement des pensions, des remboursements des frais médicaux, nominations (après des mois aussi) d'autres fonctionnaires, remplacement des bourgmestres, bouleversement des institutions judiciaires, scolaires, syndicales, etc. Une pagaille totale… Nous aimons la France, nous avons de multiples amis français, nous avons combattu deux fois contre ceux qui attaquaient la France, mais la France n'est pas notre patrie… ++ • VANDENABEELE Jacques, ex-professeur à l'école européenne de Bruxelles II. : …Les Wallons et les francophones de Bruxelles sont effrayés de la montée du nationalisme flamand… Depuis la nuit des temps, en fait depuis les invasions germaniques des IVe et Ve siècles, les langues romane et germanique ont toujours cohabité dans nos régions. Ni la Flandre ni la Wallonie n'ont jamais formé un Etat ni une nation… ++• THAYSE Claude, sur le blogue : …Je ne comprends pas le pourquoi des sentiments "mélangés" à l'égard de Bruxelles. Bruxelles n'est-elle pas la seule grande métropole urbaine de Belgique ? N'est-elle pas la capitale économique de la Wallonie ? N'est-elle pas la fenêtre de la Wallonie sur le monde socio-économique ? Les Flamands ont c compris depuis longtemps le rôle majeur que joue Bruxelles dans leur prospérité. C'est pourquoi le Mouvement nationaliste flamand veut Bruxelles. La Flandre multiplie les travaux d'extension du port d'Anvers vers Bruxelles : rehaussement des ponts, tunnel sous l'aéroport de Zaventem, projet Start de construction d'une ville d'affaires aux portes de Zaventem, extension vers la gare de Schaerbeek…. ++

12/10/2007

LE DECLIN DE LA WALLONIE VU PAR UN LECTEUR

Voici ce que nous écrit un de nos lecteurs, Jean DUJARDIN 1180 Uccle : « Le déclin de la Wallonie n’est pas la faute des Wallons. C’est un phénomène accidentel en regard de l’histoire. Presque toutes les régions du monde, qui se sont développées par suite de ressources locales (charbon, minerais, eau, or…), déclinent lorsque ces ressources sont épuisées ou non rentables. Avec le temps, un équilibre s’établit. Bien entendu, les Etats peuvent aider à enrayer le phénomène, ce que la Belgique n’a pas fait suffisamment. _Si la Flandre est si prospère depuis quelques décennies, ce n’est pas grâce aux Flamands, mais bien grâce aux sources d’énergies actuelles venant du gaz de Hollande puis du gaz venant via le port de Zeebrugge et le pétrole via le port d’Anvers. _ Dans les années 1954 à 1985, j’ai travaillé dans deux multinationales. L’essentiel des équipements était destiné à la Hollande et à la Flandre (Anvers, la Campine, Zeebrugge) pour les raffineries de pétrole et l’industrie pétrochimique, en expansion faramineuse, comme au Texas. - Quand l’économie est en expansion, il y a comme un effet d’entraînement positif qui se produit dans la population. C’est évidemment le contraire quand l’économie régresse.

14:30 Écrit par Raymond Watrice dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petrole, declin, wallonie, gans, lecteur, gaz, flandre, wallons, anvers, zeebrugge, energie |  Facebook |